Test de traction Arbo-DYN

Test de traction par méthode Arbo-DYN

Opérateur

Les essais et les mesures sont réalisés par Vincent Dellus, utilisateur la méthode depuis 2004. Vincent Dellus a introduit la méthode en France et fait partie des techniciens les plus expérimentés en Europe. Il a ainsi pratiqué la méthode S.I.M. (méthode conçue par Lothar Wessolly, l’inventeur du test de traction), la méthode B.S.T. du bureau d’étude Boom KCB (Pays-Bas) et depuis 2011 la méthode Arbo-DYN.

Mesures
Les mesures sont réalisées à l’aide d’instruments de précision, élastomètres et inclinomètres – l’arbre étant soumis à une traction sous contrôle d’un dynamomètre. Les mesures sont réalisées respectivement en microns, millièmes de degrés et newtons.

Tree Quinetic. Gamme d’instruments de mesure conçus par la société Argus electronics pour les essais de traction (Roskoff, Allemagne).

Analyse de charge et calculs de sécurité

Le modèle Arbostat est le modèle utilisé pour l’analyse de charge, selon une procédure normalisée. La norme de référence est la norme NF EN 1991-1-4 Eurocode 1 : Actions sur les structures Partie 1-4 Actions générales – Actions du vent.

Coefficients de sécurité

La méthode ARBODYN permet de calculer 3 coefficients :

Ko, le coefficient de sécurité optimale
Kr, le coefficient de sécurité de rupture du tronc
Ka, le coefficient de sécurité d’ancrage.
Ko est une évaluation théorique de la sécurité pour un état de structure optimal, ie exempt de tout défaut structurel. Il correspond au niveau de sécurité théorique maximal d’un arbre donné.

NOTA : il est possible de faire un calcul rapide de K0 en utilisant le calculateur SIA.

Les coefficients Kr et Ka sont déduits des mesures réalisées lors de l’essai de traction. Plus ces valeurs se rapprochent de Ko, et plus l’arbre peut être estimé proche d’un état mécaniquement optimal. A l’inverse, plus ils s’en éloignent, et plus l’arbre peut être considéré comme altéré.

Variabilité des résultats

Chaque arbre se situe à un niveau de sécurité au vent propre pouvant varier de moins de 0,5 pour les arbres les plus fragiles à plus de 10 pour les arbres extrêmement sûrs.

Pourquoi une telle variabilité?

La sécurité des arbres au vent dépend de nombreux facteurs eux mêmes très variables… En synthèse :

Le site à grande échelle et l’environnement proche de l’arbre (échelle locale)
La charge du vent, conditionnée par des facteurs de forme et de dimension
L’essence et les propriétés mécaniques propres du bois
L’état de la structure (altération du corps lignocellulosique).

 

 

FORCE DE LA METHODE Arbo-DYN
La grande force de la méthode Arbo-DYN est d’aboutir à une quantification de la sécurité en intégrant 1) le vent 2) les propriétés mécaniques propres du bois pour une trentaine d’essences et 3) l’ancrage racinaire.

Cette approche s’avère, sur la base d’une expérience de nombreuses années et de centaines de tests réalisés (environ 500), d’une grande fiabilité.
FICHES DANALYSE
Ces fiches figurent en annexe de nos rapports. Elles présentent l’ensemble des données analytiques et des mesures obtenues.

> Exemple de fiche Arbostat / cas d’un grand platane, hôtel particulier Paris VIII